Compléments,  Conseils

Quelles vitamines sont utiles en hiver?

Avec l’hiver qui arrive, on pense souvent bien faire en se supplémentant avec toutes les vitamines qui existent. Du coup le plus simple c’est de prendre un complexe multi-vitaminé… Mais est-ce que c’est vraiment utile ?Figurez-vous que NON !! Les complexes de multi-vitamines contiennent en majorité les vitamines les plus accessibles de par l’alimentation, du moins si vous mangez assez de fruits et légumes par jour (environ 350-500g par jour).

En effet, ces vitamines sont vraiment pas chères donc les industries de complémentes alimentaire en mettent des tonnes mais par contre ils mettent très peu de vitamines utiles telles que la vitamine D, … De plus, les vitamines peu chères sont souvent surdosées ce qui peut créer des problèmes d’absorption d’autres vitamines contenues en moins grande quantité et donc des carences (alors qu’on cherche à faire tout l’inverse en prenant ces compléments).

Donc que pendre ?

  • La vitamine D3 est la plus importante à cette période de l’année (pas en complexe de multi-vitamines, de la D3 seule et non de la D2) puisque le soleil vient souvent à manquer. Prenez 2000-5000UI par jour ou alors 20.000UI une fois par semaine (moins optimal).
  • Les autres vitamines ne sont pas utiles si vous avez une alimentation équilibrée, avec assez de légumes et que vous êtes flexitarien ou encore lacto-ovo végétarien, que ce soit en hiver ou en été. Par contre, si vous ne mangez pas de produits venant des animaux (animal ou lait ou œufs), une supplémentation en vitamine B12 est primordiale, aussi bien en été qu’en hiver. Visez 4-7 microgrammes par jour.

PS : Attention, nous parlons bien ici exclusivement des vitamines, et non des minéraux (que nous aborderons dans un autre article si vous le souhaitez). Faites en nous part via Instagram !

Et pourquoi pas un complexe multivitaminé ?

En fait, une bonne question serait : les informations nutritionnelles sont-elles vraiment en adéquation avec le contenu d’un supplément multivitaminé et implique-t-il une bonne utilité ?

Ce test révèle des différences assez importantes. On le sait, les labels ne sont pas souvent en phase avec la réalité du produit. 

Il semblait que les suppléments pouvaient contenir 50% plus ou 20% moins de vitamines et 45% plus ou 20% moins de minéraux que ce qui est indiqué sur un produit.

Mais quand on regarde de plus près les directives européennes (Eu Guidance on Tolerance)… On est sur une autre réalité : +80 / -20% pour les vitamines et +50 / -20% pour les minéraux. Pour la nourriture, les marges peuvent être plus élevées.

On a même plusieurs marques qui ne respectent pas les indications : Nature’s Best, Holland & Barrett, Vitabiotics.

Le problème, c’est qu’au delà de complexes multivitaminées sous ou sur-dosés sur certaines vitamines ou minéraux en fonction du prix de la matière première, plus ne va dire mieux !

Un surdosage en vitamines n’est pas forcément bon ! Par exemple, de nombreux complexes multivitamines contiennent énormément de vitamines C et E qui en trop grand dosage peuvent directement nuire à votre croissance musculaire. Tout ce qui est au delà de 250mg en vitamine C est probablement une mauvaise idée par exemple, surtout si vous êtes en bonne santé et que vous avez accès à des vitamines C dans votre alimentation (1 Kiwi peut suffire dans votre journée). En terme d’assimilation c’est pas forcément terrible comme supplémentation…

En effet, un excès peut nuire à vos niveaux d’inflammation pour votre reconstruction musculaire, votre performance et vos gains. Faites donc attention à ne pas tomber dans l’excès de produits qui limitent l’inflammation : anti-oxydants, anti-inflammatoires (choisir du Paracetamol avant l’Ibuprofene), thérapie à température froide (surtout si vous n’êtes pas blessé)…

https://assets.publishing.service.gov.uk/government/uploads/system/uploads/attachment_data/file/212935/EU-Guidance-on-Tolerance.pdf

https://www.which.co.uk/news/2019/03/revealed-vitamin-supplements-that-dont-contain-what-they-say/

https://mennohenselmans.com/inflammation-muscle-growth/